GALERAPAGOS, Koh lanta sur table !

 

GALERAPAGOS, Galère à qui?

Bonjour, je suis ravi (ravi oui oui c’est Renny qui prend les commandes du blog) de vous retrouver pour vous présenter le jeu de société GALERAPAGOS, « un jeu de coopération mais pas trop ! »

 

Le pitch du jeu :

Notre bateau de croisière vient de s’écraser sur une île déserte, paradisiaque certes mais déserte, et nous n’avons ensemble qu’un seul objectif, réunir des vivres et de l’eau et construire suffisamment de radeaux pour quitter l’île.

C’est donc un jeu de coopération, où tous les joueurs agissent pour le même objectif, se répartir les tâches pour avancer le plus vite possible car de très mauvais nuages noirs se profilent à l’horizon, n’annonçant rien de bon pour nos naufragés.

Allez c’est parti, premier jour de naufrage, regardons un peu ce que l’on a actuellement ensemble, bien que chacun garde sûrement des secrets ( des cartes d’objets reçus en début de partie ) , nous mettons en commun notre eau et notre nourriture, nous pouvons tenir un jour et demi avec seulement ….

Ne perdons pas de temps, pendant que certains vont pêcher pour nourrir la tribu,d’autres vont chercher de l’eau douce dans les terres, et encore un autre commence la construction des radeaux.

Oui, tout n’est pas rose dans ce naufrage et cette île n’est pas que paradisiaque :

  • La forêt recèle des dangers pour nos bûcherons en herbe,
  • Les jours de chaleur torride où l’eau vient à manquer,
  • L’épave du bateau, pouvant fournir du matériel bienfaiteur mais aussi de quoi attiser les tensions entre naufragés.

La partie est très rapide, pas de dé, juste un sac en toile avec des boules représentant des poissons et une boule noire, à l’instar d’un tirage de motus, la boule noire signifie un échec, des cartes cargaisons pouvant être de l’eau de la nourriture, mais aussi une canne à pêche doublant la capacité de pêche, un revolver pour éliminer un naufrager de trop, ou un jeu de société indispensable bien sûr !

Le jeu se concentre sur la coopération, tout les jours les compteurs d’eau et de nourriture diminuent et si les joueurs n’ont pas rassemblé assez d’eau ou de nourriture, un vote sera fait pour éliminer un naufrager …

 

Un dernier point , lorsque la tempête est sur l’île les naufragés doivent partir immédiatement, avec pour condition de réussite un radeau par joueur restant, ainsi que deux provisions d’eau et deux de nourriture par joueur sinon c’est le vote final, qui déterminera qui sortira vivant de cette aventure !

 

Les bons points du jeu  :

  • peu cher (environ 20€ )
  • de jolis matériaux entre le petit sac en jute et les boules en bois
  • de jolis dessins
  • des règles simples
  • on peut jouer à beaucoup, d’ailleurs plus on est plus c’est drôle

Où peut-on l’acheter?

chez Philibert ICI 

 

Laisser un commentaire